• Accueil
  • > Recherche : mondialement inconnu

Résultats de votre recherche

PéA 2016 – Photo et travail numérique « Mur avec une seule fenêtre »

Posté par pearoid le 16 octobre 2020

Mondialement inconnu, PéA continue de nous inonder de son travail de numérisation. « Mur avec une seule fenêtre », on se demande comment une telle oeuvre peut se retrouver sur ce blog ! Mais nous on aime bien le décalage alors un mur avec une seule fenêtre….Pourquoi pas.

mur avec une seule fenêtre copier - Copie voir les PéA

Publié dans illustration | Pas de Commentaires »

PéA 1991 – 17 Instants du 22 05 1991 – Feutres couleurs sur papier.

Posté par pearoid le 13 octobre 2020

On continue la suite des  « Instants » de PéA dont on ne sait d’où ils sortent ! Encore une répétitivité du geste de cet artiste mondialement inconnu comme on le sait depuis des lustres.

12 Instants 5 instants  Voir les autres instants  -  Voir les autres PéA

Publié dans illustration | Pas de Commentaires »

PéA 2018 – « Nouvelles du matin » – Photo et travail numérique

Posté par pearoid le 9 octobre 2020

Dire que PéA est mondialement inconnu est une occurence mainte et mainte fois reprise. Pourquoi ? me direz-vous! Et ce ne sont pas ces « Nouvelles du matin » qui permettront de répondre à cette interrogation qui nous interroge à chaque nouvelle « oeuvre » alors qu’il semble bien que PéA officie dans l’art depuis bientôt 30 ans. Mes yeux s’embuent à la pensée….mais je m’égare et puis il semble que PéA aime plus (+) les oeuvres des autres que les siennes. Allez « Nouvelles du matin » puisqu’il faut bien la montrer.

nouvelles du matin copier   voir les autres PéA

Publié dans illustration | Pas de Commentaires »

PéA 1991 « Instants » (suite 2)

Posté par pearoid le 6 octobre 2020

On continue de décrypter les « Instants de PéA » avec ces 7 Instants du 21 05 1991 bien entendu toujours aussi mondialement inconnu. Répétitivité du geste !

_DSC3116  Voir les Instants de PéAVoir tous les PéA

Publié dans illustration | Pas de Commentaires »

PéA 1991 « Instants » (suite 1)

Posté par pearoid le 2 octobre 2020

La suite des instants varie entre un Instant dans une seule journée, voire deux comme ci-dessous (12 05) intitulés « Instants ratés »  mais peut comporter 10, 20 ou 30 Instants suivant l’humeur créative et l’envie de répétitivité du geste du jour. On essaiera de présenter l’ensemble mondialement inconnu au fur et à mesure.

Ci-dessous « Instants » du 7, 12 et 19 mai 1991.

07 05 1991  12 05 1991  19 05 1991  Voir les autres instants  – voir tous les PéA

Publié dans illustration | Pas de Commentaires »

PéA 1991 – « Instants » – Geste créatif dans la répétitivité – Feutres sur papier dessin.

Posté par pearoid le 1 octobre 2020

Les « Instants » de PéA toujours aussi mondialement inconnu concrétisent la spontanéïté du geste; c’est la trace NOIRE. Le ROUGE symbolise la vie, l’équilibre est donné par les AUTRES COULEURS. Une journée peut-être représentée par un ou plusieurs Instants.  Il s’agit d’une recherche de créativité dans la spontanéïté et répétitivité du geste. Chaque Instant est réalisé sur feuilles 32×24 (Carnet L’ébauche) au feutre,  texte et signature au crayon de papier. Chaque Instant est daté et numéroté quand plusieurs Instants sont réalisés dans la même journée. L’ensemble a été réalisé du 21 Avril au 15 Septembre 1991, il est constitué de deux formats principaux (24×32 et 29.7×42) correspondant à deux carnets de tailles différentes.

- 95 Instants au format 24×32 du 21 avril au 09 Juin 1991
- 104 Instants au format 42×29.7 du 15 Juin au 13 Juillet 1991
- 31 Instants au format 32×24 du 24 Août au 15 septembre 1991.

Nota – Les Instants précèdent les Signes qui commencent à apparaître en 91/92. La répétitivité obsessionnelle de ces premiers signes (Instants)  préfigure celle des travaux postérieurs sur les signes (écritures).

Ci-dessous 9 Instants du 21 Avril 1991.

_DSC3112  Voir tous les PéAVoir les Instants

Publié dans illustration | Pas de Commentaires »

PéA 2020 « Bestiaire Scanreighnien » – Histoire à dormir debout. – 1

Posté par pearoid le 19 septembre 2020

Bestiaire

On a enfin réussi à déchiffrer le bestiaire Scanreighien retrouvé récemment dans l’armoire fossilisée d’un collectionneur fou;

Une homme et son chien regarde une limace conduisant un vaisseau spatial avec des petits hommes verts.Les trois anges s’enfuient alors qu’une limace noire intriguée par le chien  descend sur terre pour brouter. Des lucioles balisent
sa descente sûrement pour ne pas s’égarer. (Les Scanreighniens sont prévoyants !).

Heu ! Voilà.

On a jamais retrouvé le collectionneur fou, sûrement kidnappé par les limaces. On attend qu’il nous appelle pour nous donner des nouvelles.

Heu ! Voilà.

On a encore un doute sur le symbole des 4 rayons, certains pensent au soleil, d’autres ont osé dire que les Scanreighniens avaient probablement un soleil plat. Les experts disent aujourd’hui qu’il s’agit du réacteur du vaisseau spatial. On se perd en
conjectures !D’autant qu’on se demande bien pourquoi les anges s’enfuiraient; ils n’ont jamais vu de limace qui plus est conduisant un vaisseau spatial qui a un réacteur.

Heu ! voilà.

FB a répondu que tout ces pseudos experts n’y connaissaient rien y’avait qu’à demander à FR qui dirait que le devenir figuratif intéresse  surtout la tension entre les lignes descriptives et non descriptives  au coeur d’une surface à la transparence aléatoire et que la stridence  des couleurs et le chaos de formes évoquent faussement la réalité exacerbée qui se traduit chez les Scanreighniens par une spontanéité paradoxale,  corsetée de discipline et de concentration, qui finit par s’apparenter aux dessins d’observation des soucoupes volantes conduites par les limaces.

Heu ! Voilà, moi je manque de recul.

Voir l’univers scanreighnien  -  voir les folies de PéA mondialement inconnu.   voir la suite de l’histoire à dormir debout

Publié dans illustration | 2 Commentaires »

PéA 98 – 99 – Série 28×30 – Techniques mixtes

Posté par pearoid le 16 septembre 2020

Une petite série retrouvée dans les cartons de PéA que l’on a intitulé 28×30 (le format) avec divers titres. Bon ça va pas révolutionner l’art et d’ailleurs ne dit-on pas « comme un PéA mondialement inconnu ! » mais quand on retrouve, on retrouve…Un brin de nostalgie. « aux confins des sables il y a la mer, il y a les vents…et puis les étoiles« .

PéA 98 Art gratuit 146771 format 28x30 PéA 98 aux confins des sables format 28x30 PéA 98 fruit exotique format 28x30 PéA 98 sans titre format 28x30 PéA 99 sans titre format 28x30  voir d’autres PéA merveilleux !

Publié dans illustration | Pas de Commentaires »

PéA 2019 – Photo et re travail numérique – « Miroir brisé »

Posté par pearoid le 3 septembre 2020

Un PéA tout en rondeur et toujours aussi mondialement inconnu. Un miroir qui ressemble à une chaise ou bien une coiffeuse à l’ancienne, les voies de Dieu sont impénétrables !

2019 miroir brisé copier  oui je veux voir encore et encore tout plein de PéA ! 

Publié dans illustration | 1 Commentaire »

PéA 2019 « places libres sur un banc à côté d’une dame – le joueur de flûte » art numérique mondialement inconnu

Posté par pearoid le 25 août 2020

Un peu comme ça, par hasard, une dame assise sur un banc (en bas à droite) et un joueur de flûte (en haut à gauche) on pourrait penser que la dame qui d’ailleurs lit, écoute le joueur de flûte  mais non elle lit ! à moins qu’elle n’attende quelqu’un… peut-être ledit joueur de flûte ! On ne sait pas, on attend nous aussi !

2019 places libres sur un banc à côté d'une dame - le joueur de flûte copier  voir d’autres PéA

Publié dans illustration | Pas de Commentaires »

12345...13
 

decorativeeffecttouch |
bonnielewisart |
paulinebeugniot |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "l'Ô colorée"
| L'ATELIER DE CREATION
| La nurserie de Néonat