• Accueil
  • > Recherche : les picturales

Résultats de votre recherche

Jean Marie Haessle (1939 – ) – Sérigraphies – Artiste coté Akoun

Posté par pearoid le 3 juillet 2018

Belle série de Jean Marie Haessle chez Eric Linard Editions datée de 1994. Sérigraphiée sur papier Velin BFK Rives, 250g en 5 passages.

Tirages à 50 exemplaires pour cet artiste né en France et exilé aux States depuis 1967.

NIP Grand Rectangle Bleu -  Sérigraphie 50 exemplaires - N° 1 sur 50 - Format 49x36 sur 65x50  NIP Grand Rectangle Bleu -  Sérigraphie 50 exemplaires - HC 3 sur 3 - Format 49x36 sur 65x50 2 planches titrées  « NIP Grand Rectangle Bleu » , l’une numérotée 1/50 et une HC 3/3. Détail N° NIP détail HC NIP détail signature NIP et HC

N2X - sérigraphie 50 exemplaires - N° 25 sur 50 Détail N° N2X détail signature N2X  Titre: N2X

N3B - sérigraphie 50 exemplaires - N° 30 sur 50 - Format 49x36 sur 65x50  détail N° N3B détail signature N3B  Titre: N3B

Jean-Marie HAESSLE / Artiste français Vit et travaille à New York depuis 1967

Depuis près de trente ans, la constante essentielle de son œuvre reste incontestablement la recherche picturale, l’antinomie entre couleur et trait.

Jean-Marie HAESSLE a toujours exploré les multiples possibilités qu’offre la peinture. Ses derniers travaux sont un jeu de plages de couleurs fluides ou en matières, de teintes, de lumières et de densité diversifiées, se superposent en une trame définit par la surface de la toile. Une bonne occasion de revoir le travail de cet excellent artiste, qui n’a pas exposé en Europe depuis 1997.

 » Peindre est un acte de découverte personnelle. La question éternelle du « Qui sommes-nous? » est le fondement de tous les arts (et religions) depuis l’aube de l’existence humaine. Je me pose cette question, encore et encore, peinture après peinture, sachant bien d’avance que nulle réponse ne sera jamais possible. »  Et si, dans l’œuvre de Jean-Marie Haesslé, le « sous-entendu » considéré par l’artiste comme inhérent à toute attitude créative, n’était pas autre chose que la peinture elle-même ? Si la construction de la toile n’était qu’un essentiel prétexte à la mise en oeuvre d’une peinture totale, une peinture de couleur, de lumière, de matière, une peinture fondatrice et joyeuse dont il explore depuis près de vingt-cinq années les multiples possibilités expressives ?

 Il semble bien que cette nouvelle manière abordée par Haesslé en 1989 démontre avec éclat l’affirmation du choix de la peinture, opéré dès l’origine d’une carrière déjà riche et convaincante. En définissant la démarche artistique comme « l’organisation d’un chaos personnel », le peintre a entrepris la construction savante et intuitive à la fois, d’un dispositif formel et coloristique profondément original. La figure issue des alphabets anthropomorphes et du vocabulaire décoratif de la Renaissance, s’installe sur la toile pour l’articuler. L’artiste met en place un réseau, une trame fragmentée, définie par la logique de la surface. Ainsi, les figures, modèles préexistants de l’histoire de l’art, ne viennent pas illustrer une préoccupation précisément figurative.

Les images employées par Haesslé sont destinées à remplir une fonction structurante de l’espace coloré. La couleur, travaillée en touches très diversifiées, s’étale, s’épaissit, se fluidifie, juxtapose ses teintes et ses densités. Elle éclaire un espace lumineux qui s’accroche aux personnages, aux volutes et aux rinceaux, aux putti et cariatides, aux colonnes et aux balustres…

 Ici, pourrait se conclure l’analyse d’un travail parfaitement maîtrisé où chaque toile offrirait l’image d’une aimable variation de la précédente. Son écriture, son langage, son corps, ses gestes, son âme… s’expriment en peinture et c’est le monde qui se révèle dans un extraordinaire ensemble de propositions picturales sans cesse renouvelées. La richesse de l’échange flamboyant qui s’instaure entre la figure et la couleur, dépasse alors en une claire évidence, le seul discours de la peinture.

 Haesslé nous parle bel et bien de l’homme et du monde, sans en avoir l’air. Les fragments, les silhouettes, les effacements sont là pour témoigner de ce message. C’est une longue route que celle de l’organisation du chaos. Haesslé, sans prétendre en connaître déjà les étapes, sans en ignorer les obstacles, la trace cependant avec une décision qui suffit à notre confiance. …

Judd Tully, Editor at large, Art & Auction

 

Publié dans illustration | Pas de Commentaires »

Manuel Alba (1967 – ) – Ex Collection Chantal Roux

Posté par pearoid le 27 mai 2018

gravure 2007 tirage limité 25 ex - feuillet 17x17 bassin 8x8   _DSC8199  Belle gravure de Manuel Alba habitué des séries de même format.

Expose depuis 1989.

Manuel Alba, artiste franco-espagnol de 38 ans, a pour principe de décliner son travail sur différents supports. Peinture, sculpture, photographie et gravure sont autant de médiums utilisés pour ses recherches picturales. En l’occurence, Man Alba travaille depuis cinq ans sur une série de gravures de petit format (eaux-fortes de 7 x 7 cm), aujourd’hui au nombre de 200.
Quatre thématiques semblent se dégager dans cette suite, qu’il nomme lui-même: les  » historiques « , les » animalière » les  » publiques « , et les  » privées « .

Toutefois, par-delà la diversité supposée des suiets abordés, c’est bien d’un ensemble cohérent dont il s’agit. L’attachement s1ylistique à un certain réalisme où la figure domine, est une premier lien entre toutes ces gravures. Mais, c’est surtout par un esprit commun que sont reliés ces travaux.

La volonté affirmée de porter un regard décalé et humoristique sur le monde, donne à ces billets d’humeur une force où gravité et légèreté se mêlent. Ces gravures sont actuellement le point de départ d’un travail de peintures à l’huile sur bois.

Beaucoup d’infos sur internet et quelques images que l’on vous édite ci-après;

1977081 38653838 carton-2 manu-2 p1160088-resultat p1160118-resultat

Publié dans illustration | Pas de Commentaires »

Andrée Meseray (1909 – )

Posté par pearoid le 5 mars 2018

On retrouve la trace de cette artiste dont nous possédons un tableau (lien vers le tableau). Elle fait partie des artistes cité dans un livre édité en juillet 1986; Les Picturales et les peintres régionaux (Bob Vincendon) _DSC7765 .Deux oeuvres sont éditées dans le livre. femme à la fleur 33x46 Le pêcheur 33x46.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

Andrée Meseray

Posté par pearoid le 31 décembre 2016

tableau  dos  Petit tableau d’une certaine Andrée Meseray, artiste peintre à St Maurice l’exil dans le 38. Plein de prix et sociétaire des beaux arts de lyon. Pas de trace pour le moment sur internet…a suivre. Voir résultats de nos recherches sur le blog; lien

Publié dans illustration | Pas de Commentaires »

 

decorativeeffecttouch |
bonnielewisart |
paulinebeugniot |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "l'Ô colorée"
| L'ATELIER DE CREATION
| La nurserie de Néonat