• Accueil
  • > Recherche : brasilier guiramand

Résultats de votre recherche

AVENIR AFFICHEUR – ARTS-LITHO PARIS – LITHOGRAPHIES Calendrier

Posté par pearoid le 25 juin 2019

Nous avons déjà présenté deux lithographies de cet atelier Arts-Litho à Paris. Elles sont toutes réalisées sur Arches en format 75×56   et étaient certainement destinées à un calendrier tiré à des exemplaires différents suivant l’artiste. A noter qu’AVENIR était racheté par HAVAS Régies qui semble-t-il a continué cette oeuvre. Toutes les premieres pages de ces calendriers (signature des artistes et logo entreprise) sont également lithographiés sur papier Arches. Ci-après ce que nous avons « sauvé » ! A noter quelques oublis comme les prénoms de Camille Hilaire, Louis Toffoli et Alfred Defossez. 2 artistes sont réédités sous Havas Régies; Paul Aïzpiri et Claude Manoukian. Pour les autres rien à dire; Jean Claude Allenbach, François d’Izarny, Claude Gaveau et Paul Guiramand. On aura jamais vu autant de belles signatures éditées sur Arches!

_DSC0845 _DSC0846  _DSC0847 _DSC0848  _DSC0849 _DSC0850  _DSC0851 _DSC0852  _DSC0853 _DSC0854  _DSC0855 _DSC0856  _DSC0857 _DSC0858  _DSC0859 _DSC0860  _DSC0861 _DSC0862  _DSC0863 _DSC0864  _DSC0865 _DSC0866   Aucune trace sur Internet de ces calendriers . Recherches en cours.

Voir autres lithographies avenir afficheur sur ce blog.

Oeuvres que nous possédons de : Jean Claude AllenbachAlfred DefossezPaul Guiramand

Publié dans illustration | Pas de Commentaires »

Paul Guiramand (1926 – 2007 ) Lithographie – Artiste coté Akoun

Posté par pearoid le 16 juin 2018

lithographie  - format 51x42 sur 66.5x52  détail numérotation  détail signature  Belle lithographie de Paul Guiramand.

Paul Guiramand (1926-2007) est né à Saint-Quentin dans l’Aisne où son père exerçait la profession de conducteur de travaux. La famille arrive à Paris au début des années trente et, en 1943, Paul Guiramand s’inscrit à l’École nationale supérieure des Beaux-arts. Il sera en particulier l’un des élèves du peintre Maurice Brianchon (1899-1979). Outre celle de son professeur, l’influence de Picasso et de Matisse le conduit à une peinture figurative libérée des contraintes du réalisme.

A la fin des années quarante, Guiramand voyage en Espagne et en Italie où il découvre les œuvres de Masaccio et de Piero della Francesca qui seront pour lui une source d’inspiration. En 1952, il obtient le prix de Rome et réside à la Villa Médicis de 1953 à 1956.

Outre la peinture, Paul Guiramand s’est intéressé à toutes les techniques, en particulier la gravure et la lithographie à l’atelier du maître-imprimeur Fernand Mourlot (1895-1988) dans lequel Picasso, Matisse, Chagall, Braque ont également travaillé. La décoration théâtrale l’a également intéressé. En 1960, il illustre les œuvres d’Apollinaire et Hemingway. Il réalise également des mosaïques, en particulier à l’Université de Grenoble.

A partir de 1953, Guiramand commence à exposer ses œuvres. De nombreuses expositions l’accueilleront, jusqu’aux années 2000, en Europe, aux États-Unis, au Mexique et à plusieurs reprises au Japon.

Comme celle d’André Brasilier, la peinture de Paul Guiramand peut sembler figurative au premier abord. Mais elle est surtout poétique. Le réel est évocateur, il est utilisé pour traduire et produire une émotion. Des couleurs vives, contrastantes illustrent des moments de plaisir, des beaux jours, des instants de grâce, des souvenirs d’enfance, de longues journées d’été ; bref, des sujets qui incitent à la rêverie.

 

Publié dans illustration | Pas de Commentaires »

 

decorativeeffecttouch |
bonnielewisart |
paulinebeugniot |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "l'Ô colorée"
| L'ATELIER DE CREATION
| La nurserie de Néonat