Résultats de votre recherche

Barré Dayez éditeur – Cartes postales lithographiées

Posté par pearoid le 16 juillet 2019

Nous avions eu l’occasion de présenter cet éditeur – Barday pour les monuments – Véritables artistes de la pierre lithographique puisqu’ils n’hésitaient pas à travailler chaque couleur sur une pierre différente. Ces cartes en font aujourd’hui de véritables petits morceaux d’art. L’ensemble était découpé à la ficelle ce qui donne aux pourtours des cartes cet aspect irrégulier.  « …..Les dessins étaient effectués directement par l’artiste sur les pierres litho servant à l’impression. Une pierre était utilisée pour chaque couleur, leur nombre total pouvant aller jusqu’à quinze. Ce procédé onéreux n’est plus de mise de nos jours pour des éditions aussi populaires que la carte postale. Il est surtout réservé aux tirages limités d’estampes d’artistes renommés. La finition de certaines des cartes « BD » était effectuée au pochoir, voire par projection manuelle à la brosse. Chaque carte est donc une petite œuvre d’art. »

N ° 666  N°  666  N° 666  série 666 – Format 10.5 x 15

N° 567  série 567         N° 629  série 629. Format 10.5 x 14.6

Publié dans illustration | Pas de Commentaires »

Barday / Georges Dayez (1907-1991) – Techniques d’impression à l’ancienne / procédé lithographique – Artiste coté Akoun

Posté par pearoid le 15 août 2018

Beauvais la cathédrale format 12x18 hors texte Beauvais la maison des trois piliers et l'hotel de ville format 12x18 hors texte Beauvais la place jeanne hachette format 12x18 hors texte Beauvais l'égliste St Etienne format 12x18 hors texte Belles impressions et vues de Beauvais signées Barday. En réalité les éditeurs Barré-Dayez trés réputés pour leurs cartes. Barday est la contraction de BARré et DAYez, pseudo créé par le fils de Jules Dayez, Georges Dayez pour illustré de nombreuses architectures, monuments et sites touristiques en France et à l’étranger.

Barré-Dayez (BD) (réunion des noms de M. Barré et J. Dayez) était une maison d’édition spécialisée depuis 1925 dans l’édition de cartes postales fabriquées selon le procédé ancien de la lithographie couleur.

Les dessins étaient effectués directement par l’artiste sur les pierres litho servant à l’impression. Une pierre était utilisée pour chaque couleur, leur nombre total pouvant aller jusqu’à quinze. Ce procédé onéreux n’est plus de mise de nos jours pour des éditions aussi populaires que la carte postale. Il est surtout réservé aux tirages limités d’estampes d’artistes renommés. La finition de certaines des cartes « BD » était effectuée au pochoir, voire par projection manuelle à la brosse. Chaque carte est donc une petite œuvre d’art.

Publié dans illustration | Pas de Commentaires »

 

decorativeeffecttouch |
bonnielewisart |
paulinebeugniot |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "l'Ô colorée"
| L'ATELIER DE CREATION
| La nurserie de Néonat