• Accueil
  • > Recherche : armand dupuy

Résultats de votre recherche

Affiche 83×46 et Matrice « L’Avaleur avalé » – Le Réalgar 2017 – Armand Dupuy / Scanreigh

Posté par pearoid le 11 septembre 2020

Affiche 70×35 et matrice réalisées à l’occasion de la sortie de l’Avaleur Avalé d’Armand Dupuy.

Récit quasi-autobiographie pour l’artiste et pour lui-même illustré par les « Squiggles »  de Jean-Marc Scanreigh aux éditions Le Réalgar.
Scanreigh réalise à cette occasion l’affiche du lancement en deux bois gravés de 35×35.
Tirage sur papier très fin, nombre d’exemplaires 10 numérotés en chiffres romains.

Magnifique ensemble pour collectionneur averti mais qui a dit qu’un homme averti en valait deux (sûrement ma grand-mère, encore !) ce qui tendrait à prouver qu’un collectionneur averti en vaux deux! Non mais, et puis quoi encore ! L’artiste nous a donné non seulement l’affiche mais les deux matrices en bois….Une pépite. Oh, je sais, d’aucun diront qu’ils ont plus, qu’ils ont mieux…Grand bien leur fasse !  Nous, on a ça et cela nous procure bien de la joie. (Y’a d’la joie…Bonjour, bonjour les hirondelles…Y’a d’la joie...)

affiche sur papier très fin format 83x46  Matrice en deux parties 35x35 (x2) signature et numérotation affiche livre Squiggles détails  Affiche et matrice  voir autre Armand Dupuy - Voir autres Scanreigh

Publié dans illustration | Pas de Commentaires »

2014 – « Livre Pauvre » – Montaudouin / Scanreigh – Tirage limité

Posté par pearoid le 27 juillet 2020

Je dois bien l’avouer je ne connaissais pas le « livre pauvre », j’avais bien des pauvres livres qui traînaient dans les cartons; même pas dans la bibliothèque mais le terme de « livre pauvre » m’était parfaitement inconnu alors que tant d’artistes s’y sont confrontés…Un texte d’auteur, une illustration, une feuille pliée en deux ou quatre et un tirage à quelques exemplaires. C’est le peintre Jean-Marc Scanreigh qui m’a donc fait connaître cet exercice de style. Ici un texte de Montaudouin et une illustration de Scanreigh sur un papier buvard tiré à 6 exemplaires en 2014. J’ai donc le numéro 2/6.

sur papier buvard N° 2 sur 6 format 13,5x21 détail numérotation et date verso  et pour ceux que ça intéresse voici dont un article d’Armand Dupuy sur les « livres pauvres » livres_pauvres par Armand Dupuy1 copier  livres_pauvres par Armand Dupuy2 copier  On aura l’occasion de présenter quelques livres pauvres illustrés par Scanreigh. Lien pour voir d’autres livres pauvreslien scanreigh

Publié dans illustration | Pas de Commentaires »

Jean-Marc Scanreigh – Plaquette expo Villes de Nîmes 2011 – « de ma chambre habitée « - Linogravure (E.A.)

Posté par pearoid le 16 juin 2020

Belle réalisation pour cette plaquette d’une quinzaine de pages au format 24×13.5 tout en couleur avec un superbe texte d’Armand Dupuy ; une histoire de Pieds bleus de grandes bâches comme quoi Scanreigh, dans sa chambre habitée, peindrait comme un pied ce qui m’arrange finalement car je prends un pied fou à contempler la linogravure à l’intérieur de cet ouvrage. Bon, y’a pas que sa chambre qui est habitée !

1ere de couv - format carnet 24x13.5   page centrale    page intérieure    E.A. signé  voir autres oeuvres de Scanreigh

Publié dans illustration | Pas de Commentaires »

Jean-Marc Scanreigh – catalogue/Tirage de tête « Squiggle  » – (Print et dessin original)

Posté par pearoid le 4 juin 2020

On a déjà parlé des « Squiggle » de Scanreigh, ici le catalogue édité par les Editions La Mule de Cristal à Bruxelles en 2011 dont les 20 premiers sont accompagnés d’un dessin original de l’artiste. On a le numéro 7 signé avec le dessin et tout et tout! Mes yeux s’embuent à la pensée de………… quelques images pour faire saliver.

2011 Squiggle  (cadeau de l'artiste) 2011 numérotation catalogue  Squiggle 2011 Squiggle dos catalogue  et le sublime dessin, du pur Scanreigh. 2011 Squiggle - dessin original  (cadeau de l'artiste)  pour voir plus de Scanreigh

Armand Dupuy a écrit L’Avaleur avalé d’après des dessins sur planchettes de bois. A l’École des Beaux-arts de Nîmes où enseignait Scanreigh, elles étaient utilisées en guise de sous-main par les étudiants pour prendre des notes et, comme on s’en doute, ils les recouvraient de graffiti.  Ce sont devenus des « squiggles ». Ce nom fait référence au psychanalyste anglais Donald Winnicott qui se servait d’un jeu interactif à base de griffonnages (squiggles) avec ses jeunes patients. Prenant à son compte la fonction révélatrice des « squiggles », l’écrivain Armand Dupuy en a tiré, autant pour l’artiste que pour lui-même, un récit quasi autobiographique qui vient de paraître aux éditions Le Réalgar. 2017 avaleur 

Publié dans illustration | Pas de Commentaires »

 

decorativeeffecttouch |
bonnielewisart |
paulinebeugniot |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "l'Ô colorée"
| L'ATELIER DE CREATION
| La nurserie de Néonat