• Accueil
  • > Archives pour octobre 2017

C. Bourgeois

Posté par pearoid le 17 octobre 2017

Série de dessins (crayon gras, fusain, gouache…) signés C. Bourgeois. Trouvés sur Tarare, c’est vraisemblablement un dessinateur du coin. Recherches en cours.

_DSC6852 _DSC6853 _DSC6855 _DSC6857 _DSC6858 _DSC6860 _DSC6861 _DSC6856  Recherches en cours

Publié dans illustration | Pas de Commentaire »

Ph. Plaisir

Posté par pearoid le 17 octobre 2017

_DSC6850  _DSC6851  _DSC6862  Deux très mini aquarelles signées Ph. Plaisir (non ce n’est pas Philippe Plaisir le céramiste). Certainement un artiste amateur dans le Rhône ou peut-être ailleurs…! Recherches en cours

Publié dans illustration | Pas de Commentaire »

Jean Criton (1930 – …)

Posté par pearoid le 9 octobre 2017

_DSC6828  Lithographie 40×30 sur Velin de Rives, intitulé « L’escalier » signée et numérotée 17/40, tampon à sec URDLA.

 

La peinture de Jean Criton démarre dans les années 50 par des recherches plastiques proches de l’art informel, pour aboutir aujourd’hui à des études graphiques radicales, extraites de ce qui a fait la réputation d’une œuvre fondée sur la représentation d’architectures fictives.

Après une période fauve et post-cubiste, l’abstraction inaugure donc le parcours jusqu’à ce que réapparaissent des corps schématiques dérivés d’écritures et de structures spatiales. L’artiste pense alors que le figuratif revient comme une monstruosité issue de l’écriture et du geste où progressivement la figure anonyme et le masque seront investis dans une réflexion artistique plus engagée, sociale et politique. Les critiques classent alors ses peintures dans le mouvement de la Figuration Narrative .

L’humain disparaît dans les années 70, et l’unique sujet d’une cité, composée de constructions monumentales et sans perception de ce qui s’y passe, incarne la maîtrise absolue d’un espace euclidien qui s’oppose au chaos. Le fusain est devenu l’outil exclusif de l’artiste. En 1990, la couleur revient, monochrome. Jean Criton entame la série “Vision vue” avec des cadrages rapprochés d’une façade repérée dans une œuvre antérieure. Puis, l’œuvre se resserre encore plus sur le strict nécessaire à la révélation d’une forme par la lumière.

Aujourd’hui, d’une réflexion architecturale, il ne reste que le cube dont les arêtes colorées organisent des enchevêtrements de lignes en apesanteur, projetées dans un espace indéfini. Sur les fonds sombres et dégradés de la peinture, les couleurs tracent les trajectoires rectilignes d’un trafic aérien aux destinations inconnues.

Jacques Py, 2014

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publié dans illustration | Pas de Commentaire »

Jeannick Bouys (1950 – …)

Posté par pearoid le 9 octobre 2017

_DSC6832 Lithographie 56×38 sur Velin d’Arches intitulée « Le Lendemain au cimetière » signée et numérotée 1/42. (Référence URDLA mais non estamplillée)

_DSC6833 Lithographie 37.5×53 sur Velin d’Arches intitulé « Un Tintamarre » signée et numérotée 6/24. (Référence URDLA mais non estampillée)

_DSC6834 Lithographie 56×38 sur Velin d’Arches intitulé « Out à fait muet » signée et numérotée 5/28. (Référence URDLA mais non estampillée).

 

Né à Nîmes en 1950. Il commence à peindre vers l’âge de 10 ans et expose pour la première fois en 1975. Matisse est un de ses peintres préférés. Peintre figuratif à ses débuts, il est maintenant  passé à l’art abstrait.

Il s’inspire souvent des Bobo, une tribu africaine (une population d’Afrique de l’ouest). Il expose en Chine, au Japon, en Europe aux USA et au Moyen Orient.

Ses formats de prédilection sont les ; 100×100, 180×27, 70×70 et 183×87.

Enregistrer

Enregistrer

Publié dans illustration | Pas de Commentaire »

Louise Hornung (1924 – 1982)

Posté par pearoid le 9 octobre 2017

_DSC6830 Lithographie 65×50 sur Velin d’Arches intitulée « LA ROUTE VERS HUEZ 13-03/83″ signée et numérotée 7/30 – Tampon à sec URDLA.

_DSC6831 Lithographie 65×50 sur Velin d’Arches intitulée « TRAIN LYON / PARIS  » signée et numérotée 34/35 – Tampon à sec URDLA.

 

Louise Hornung  adore de tout son coeur ce don de la vie visible invisible palpable intouchable prosaïque et sacré.

Elle s’étonne chaque jour de peindre. Son oeuvre est un acte de vie, instant saisi comme totalité.

DSCN7548 DSCN7550 DSCN7551      son image et quelques autres réalisations. 5124fNExNdL._AC_US218_Patrick-Laupin-Le-Dessin-Lui-Meme-Livre-846916215_L

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publié dans illustration | Pas de Commentaire »

Grau-Sala (Voir également février 2012 du blog) – Le petit ami de Paul Léautaud.

Posté par pearoid le 1 octobre 2017

_DSC6807  _DSC6808  _DSC6809  Edité par paul de Tartas, le livre qui sera édité en 1974 compote pas moins de 29 lithographies originales.

Quelques extraits édités en vue des souscriptions.

Enregistrer

Publié dans illustration | Pas de Commentaire »

Sindbad le marin – Enluminures d’Ansaldi

Posté par pearoid le 1 octobre 2017

_DSC6816 _DSC6817 _DSC6819 _DSC6820 Extraits des justificatifs de tirage avant souscription édités par les Editions artisanales SEFER le 20 Mai 1970. Edition grand luxe.

Publié dans illustration | Pas de Commentaire »

La grande meute de Paul Vialar illustré par Hobi (voir également février 2016 du blog)

Posté par pearoid le 1 octobre 2017

_DSC6821 extrait d’un livre d’art à paraître en Janvier 1972. Illustration de Hobi – Editions andré VIAL.

voir autres Hobi sur le blog

Publié dans illustration | Pas de Commentaire »

Lucy Boucher – Le Lai de Lanval

Posté par pearoid le 1 octobre 2017

Manuscrit, illustrations et enluminures de Lucy Boucher qu’on ne présente pas tant elle est appréciée pour son travail.

_DSC6822 _DSC6823 _DSC6824 _DSC6825  Extrait de présentation du livre d’art tiré à 280 exemplaires.

Véritable « conte de fées » composé par Marie de France à la fin du XIIe siècle.

Enregistrer

Enregistrer

Publié dans illustration | Pas de Commentaire »

Pierre Lelong (1908 – 1984) – L’art d’aimer d’Ovide – Editions Pierre de Tartas

Posté par pearoid le 1 octobre 2017

_DSC6826  _DSC6827  Extraits présentés en coffret aux fins de souscription du livre d’art. Les pages d’Ovide sont traduites par André BERRY et illustrées par Pierre Lelong (peintre, graveur, lithographe..référencé pour son travail à la BNF.) La parution a eu lieu en Mars 1973 aux éditions Pierre de Tartas (éditeur d’art). L’ensemble était illustré de 20 lithographies originales.

Publié dans illustration | 2 Commentaires »

12
 

decorativeeffecttouch |
bonnielewisart |
paulinebeugniot |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "l'Ô colorée"
| L'ATELIER DE CREATION
| La nurserie de Néonat