(Francisque Béal (?)) Dessins signés Labé

Posté par pearoid le 6 avril 2016

Magnifique série de dessins, un lot comme on en trouve rarement. Superbe! Recherche en cours sur ce moine, vraisemblablement autour de Dardilly fin du XIX°((1830 /1870…). Certains sont signés Labé, d’autres pas. Bref des recherches sont en cours pour retrouver la trace de ce moine dessinateur, expert dans ces trois personnages style chasseurs ou brigands ou simples compères armés d’un bâton, d’un sable et d’un fusil. La marée chaussée n’est jamais bien loin…. quelques dessins d’étude sur les arbres. Exceptionnel ! comme dirait un de mes connaissances.

_DSC4834  _DSC4835  _DSC4836  _DSC4837  _DSC4838  _DSC4839  _DSC4841  _DSC4842  _DSC4845  _DSC4846  _DSC4847  _DSC4848  _DSC4849  _DSC4850  _DSC4851  _DSC4852  _DSC4853  _DSC4854  _DSC4855  _DSC4856  _DSC4857  _DSC4858  _DSC4859  _DSC4860  _DSC4862  _DSC4863  _DSC4867  détail signature  frêne  tronc de verne (aulne rouge)  détail / tronc de verne   1874 ruisseau (?)  de dardilly

Voilà…Fantastique, n’est-ce pas ! Ces personnages semblent être prêts à illustrer un conte, un roman…qui sait ! Dessins très détaillés que ce soit dans les personnages, les arbres sur des ambiances très « clair-obscur » en tous les cas un travail énorme de précision. Bien évidemment si vous connaissez ces personnages ou ce moine artiste dessinateur , merci de nous faire part de votre connaissance.

(Juillet 2016) malgré d’intenses recherches, un seul dessin signé Labé trouvé sur internet: dessin-gend-contents« les gendarmes sont contents ». dessin appartenant, semble-t-il à un collectionneur de dessins et peintures sur la gendarmerie.

Voir le résultat des recherches

3 Réponses à “(Francisque Béal (?)) Dessins signés Labé”

  1. Laurent dit :

    Voici le commentaire fait par Clair Tisseur (alias Nizier du Puitspelu) du dessin représentant une partie de boules au Clos Jouve :

    « Il parait qu’il existe aussi un jeu de boules renommé à la Croix-Rousse. Je ne le connais que par une grande caricature qu’avait faite, vers 1865, le dessinateur Labbé [sic], et qui était exposée chez un marchand de papiers peints de la rue Impériale. Labbé [resic] excellait à ces sortes de représentations. Une grande gaucherie d’exécution ajoutait au naïf de la scène. On dit que le personnel habituel des joueurs y était tiré au vif. J’ai gardé le souvenir d’un grand, gros à moustache, air de militaire en retraite, qui se curait l’oreille avec son petit doigt, et je devine qu’en effet cela devait être d’une ressemblance extraordinaire.
    Le même dessinateur avait fait les agents de change dans la salle de la Bourse. Les types étaient admirablement saisis, à ce point précis où l’on ne sait trop s’il s’agit d’une charge ou bien d’un portrait sérieux. Du même auteur, le bouillon Gailleton, de la place Impériale, les bêches de Germain, la salle des Pas-Perdus, au Palais de Justice. J’ignore ce que l’artiste est devenu. »

    Nizier du Puitspelu, Les Vieileries lyonnaises, 2ème édition, Lyon, 1891, pp. 81-82

  2. pearoid dit :

    Bonjour et merci de tous ces renseignements. Je vais reprendre également les recherches.
    cordialement

  3. Laurent dit :

    Bonjour,
    Je suis également à la recherche d’informations sur un dessinateur nommé Labé.
    Sans être graphologue, je pense que c’est le même que le vôtre, les signatures sont extrêmement proches. D’autre part, « mon » Labé était lyonnais et la période concorde. Un de ses dessins est signé « Francisque Labé ».
    L’Inventaire du fonds français après 1800 du Département des estampe de la BNF (tome 12, 1963, p. 61) indique qu’il était dessinateur-lithographe et qu’il a résidé à Lyon au 39 rue de Paris.
    Il a fait paraitre 6 lithographies dans le Passe-temps lyonnais entre février et mai 1873 : bal de l’Alcazar, scènes de cirque et joueurs de boules. Il a également illustré le Bonnet de nuit, hebdomadaire humoristique lyonnais paru en 1876 (accessible en ligne sur le site Numelyo) avec des scènes typiques de la vie lyonnaise. Le dessin intitulé « Les journaux de Lyon », à la une du premier numéro, est assez connu des historiens.
    Certaines de ses lithographies publiées dans les journaux ont été aussi tirées à part.
    Il semble avoir eu une prédilection pour les scènes de joueurs de boules. Il en a réalisé au moins 5. L’une d’elles, parues dans le Passe-temps lyonnais, complètement déjantée, représente plus de 200 joueurs et spectateurs (j’ai renoncé à les dénombrer). La mairie de Chaponost en possède une signée Francisque Labé, les autres sont à la BNF.
    Je lis dans le Rébus, journal satirique lyonnais, le 2 juillet 1876, à propos du Bonnet de nuit : « Nous espérons bien qu’il ne sera jamais clérical, bien qu’il soit illustré par Labé ».
    Quelques rares mentions dans la presse lyonnaise ancienne indiquent qu’il jouissait d’une certaine notoriété locale. Clair Tisseur et Girrane le mentionnent. Apparemment il s’est volatilisé après 1876 (décédé ?).
    J’étais déjà très étonné par l’éclectisme thématique et stylistique de cet artiste, je le suis encore plus en découvrant les dessins sur cette page, que je ne connaissais pas (en supposant que c’est le même auteur).

Laisser un commentaire

 

decorativeeffecttouch |
bonnielewisart |
paulinebeugniot |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "l'Ô colorée"
| L'ATELIER DE CREATION
| La nurserie de Néonat