• Accueil
  • > illustration
  • > Le bouquet de fleurs et son vase – Signé Marcel Joseph Mille (1901 – 1977)

Le bouquet de fleurs et son vase – Signé Marcel Joseph Mille (1901 – 1977)

Posté par pearoid le 27 décembre 2015

bouquet de fleurs  signature  signature peu lisible qui reste à confirmer pour ce bouquet qui complète notre collection. On recherche avidement cet artiste.

Voir l’excellent commentaire de notre correspondant. Il s’agit en fait de Marcel Joseph Mille.

« J’ai eu le plaisir de recevoir quelquefois sur leurs vieux jours l’auteur de ce tableautin et sa charmante épouse. Car il ne faut pas lire « Odile » mais « M.Mille ».
Marcel Mille, qui n’a rien à voir avec son homonyme jurassien né en 1938, dont les vaches sont le sujet (actuel) de prédilection, était né en 1901 à Lyon. Il fut longtemps encadreur à Villefranche sur Saône et fréquentait tout ce que Lyon et le Beaujolais ont pu compter d’artistes entre 1930 et 1960. Philippe Burnot entre autres, et ce petit tableau rappelle étrangement une gravure de Burnot où des fleurs comparables trempent dans un vase de même forme. Monsieur Mille devait apprécier son aîné car j’ai vu autrefois un dessin à la plume signé de la même écriture M.Mille, et reprenant le « cuvier » que Burnot avait dessiné pour servir de logo aux éditions du cuvier dirigées par Jean Guillermet. Marcel Mille avait initié à l’art son jeune fils (1935) qui, à l’age de onze ans, orna de dessins à la plume le millésime 1946 de l’ »Almanach du Beaujolais ». L’artiste en herbe ( encore de ce monde), y est dit « élève de son père et de Joannès Drevet ». Sans doute les greniers de Villefranche cachent encore des oeuvres- d’accord, disons des oeuvrettes – de l’homme délicieux que fut Marcel Joseph Mille, décèdé en février 1977. »

Enregistrer

5 Réponses à “Le bouquet de fleurs et son vase – Signé Marcel Joseph Mille (1901 – 1977)”

  1. GUYOT dit :

    Bonjour, merci beaucoup pour votre proposition de prêt. Je vous tiendrai au courant le jour venu.
    J’aimerai bien discuter avec « SaintLuc » qui apparemment a bien connu mon grand-père; j’aime bien connaître des anecdotes et échanger avec les personnes qui l’ont côtoyé car je n’avais que 14 ans quand il est décédé.
    Bonne journée, au plaisir,
    Thierry GUYOT

  2. pearoid dit :

    Bonjour et merci de ce commentaire. Comme je ne suis pas loin de villefranche, j’aurai plaisir à vous prêter le tableau lors de l’exposition.

  3. GUYOT dit :

    Bonjour,
    je suis le petit-fils de Marcel MILLE, et possède de nombreux tableaux de mon grand-père qui avait fait les Beaux-Arts à Lyon dans sa jeunesse.
    Son fils Daniel MILLE (mon oncle) 1934-2016, a effectué plusieurs gravures étant tout jeune effectivement.
    Je suis très intéressé par tout tableau, dessin, gravure réalisé par mon grand-père Marcel.
    Je pense faire un jour une exposition de ses oeuvres à Villefranche.
    Thierry GUYOT
    tcguyot@wanadoo.fr

  4. pearoid dit :

    merci pour vos remarques qui enrichissent considérablement l’information sur des artistes peu connus.

  5. saintluc dit :

    J’ai eu le plaisir de recevoir quelquefois sur leurs vieux joursl’auteur de ce tableautin et sa charmante épouse. Car il ne faut pas lire « Odile » mais « M.Mille ».
    Marcel Mille, qui n’a rien à voir avec son homonyme jurassien né en 1938, dont les vaches sont le sujet (actuel) de prédilection, était né en 1901 à Lyon. Il fut longtemps encadreur à Villefranche sur Saône et fréquentait tout ce que Lyon et le Beaujolais ont pu compter d’artistes entre 1930 et 1960. Philippe Burnot entre autres, et ce petit tableau rappelle étrangement une gravure de Burnot où des fleurs comparables trempent dans un vase de même forme. Monsieur Mille devait apprécier son aîné car j’ai vu autrefois un dessin à la plume signé de la même écriture M.Mille, et reprenant le « cuvier » que Burnot avait dessiné pour servir de logo aux éditions du cuvier dirigées par Jean Guillermet. Marcel Mille avait initié à l’art son jeune fils (1935) qui, à l’age de onze ans, orna de dessins à la plume le millésime 1946 de l’ »Almanach du Beaujolais ». L’artiste en herbe ( encore de ce monde), y est dit « élève de son père et de Joannès Drevet ». Sans doute les greniers de Villefranche cachent encore des oeuvres- d’accord, disons des oeuvrettes – de l’homme délicieux que fut Marcel Joseph Mille, décèdé en février 1977.
    saintluc sur Findartinfo.com

Laisser un commentaire